Tschigulatta da Tamangur


Dans le fond du val S-Charl, là où cesse
tout autre forêt, sur une pente face à l’est,
déchiquetés par l’âge et les tempestes,
quelques vénérables arolles se dressent.
Nulle part ailleurs l’on ne trouve une telle cour,
relique d’une forêt nommée Tamangur.

Première strophe du poème Tamangur de l’auteur romanche Peider Lansel, dans une traduction libre (où je me prends pour Ronsard) via l’allemand.

Pour retrouver le goût de cette forêt et égayer une soirée de fin novembre, rien de tel que des tablettes de chocolat aux pignons caramélisés. God da Tamangur, le nom vaut bien ça.


pour trois tablettes de chocolat: 300 g de chocolat noir, 40 g de pignons, 2 cs de sucre (bombées ou pas, en fonction des goûts et de la raison), 2-3 pincées de fleur de sel

Faire suer dans une poêle les pignons. Quand ils commencent juste à dorer, ajouter le sucre, laisser caraméliser en remuant pour enrober les pignons puis verser sur une feuille de cuisson. Une fois refroidi, hacher au couteau plus ou moins grossièrement (en fonction des goûts et de la paresse). Répartir au fond des moules à tablettes. Faire fondre le chocolat, verser dans les moules. Saupoudrer de fleur de sel (en fonction des goûts et rien d’autre). Laisser durcir et conserver au frigo.


Mieux vaut tard que jamais: je découvre ici (merci!) le principe du retour chariot.

Boo(un)ty


Vendre des desserts avec des nus… continuons cette tradition et illustrons la recette d’un Boounty sans penser à mal.

Merci à la Super Supérette pour leur recette que j’ai juste un peu remaniée.


pour 16 à 20 Boounty: 250 ml de double crème, 200 g de noix de coco râpée, 75 g de xylit, 1/2 cc de cannelle, 175 g de chocolat (150 g noir, 25 g extra noir)

Mélanger la noix de coco, le sucre et la cannelle. Incorporer la crème, bien mélanger. Former 16 à 20 pâtons, les mettre 5 h (ou une nuit) au frais. Faire fondre le chocolat, tremper les Bounty et bien les enrober. Déposer sur un plateau couvert de papier cuisson et laisser durcir au frais. Conserver au frigo et manger dans les 3 jours.


VOUS N’EN CROIREZ PAS VOS YEUX: Bounty a introduit sur le marché russe des Bounty ananas en 2014, année de l’annexion de la Crimée… COÏNCIDENCE ?!
Le ver était dans la barre (et on ne parle pas d’un Bug Bounty).

We(i)bergasse

Pour décorer le flyer d’un vernissage dans cette même rue, un dessin de la Webergasse après la pluie.

A quelle Weber cette rue rend-elle hommage ?

Plus probablement un hommage aux tisserands (Weber) de jadis.

Comme le dit la chanson: « …en roulant la navette le beau temps viendra ».

Angaga: 6. les Stars


Que ce soit sur l’assiette, à l’écran ou dans les fantasmes, ils sont bien connus. Voici les VIP du récifs, divas des coraux: la famille des Stars.


Requin à pointes noires, falhu miyaru, 1.4 m


Poisson-clown à queue jaune, maagandumas, 10 cm


Poisson-clown des Maldives, divehi maagandumas, 9 cm


Raie manta, en madi, 3 m d’envergure


Calamar récifal à grandes nageoires, boova dhilamas, 30 cm


Langouste peinte, ihi, 70 cm

Angaga: 5. les Gangsters


Ils ne sont pas méchants, mais il faut s’en méfier et ne pas les approcher de trop près: ils mordent, piquent, attaquent ou portent un nom menaçant… voici les Gangsters.


Rascasse à nageoires blanches, fanhaa mas, 15 cm


Labre rasoir masqué, gaa furolhaa hikaa, 25 cm


Baliste à tête jaune, maa rondu, 60 cm


Murène à flamme, ven, 60 cm


Murène à taches noires, ven, 1.2 m


Murène javanaise, kalhu ven, 2.2 m

Angaga: 4. les Gonflés

Pas de particules qui leur montent à la tête, ni de célébrité bien ou mal acquise. S’ils se gonflent, c’est que les Tetraodontidés sont menacés ! Ces poissons sont les plus mignons du récif: voici les Gonflés.


Poisson porc-épic à taches auréolées, kashi koli, 45 cm


Poisson porc-épic pointillé, kashi koli, 60 cm


Poisson ballon pintade, koli, 35 cm


Poisson-coffre pintade, gonu, 20 cm


Canthigaster à selles, thaakihaa koli, 10 cm


Canthigaster de Bennett, thaakihaa koli, 8 cm



« Grâce à son estomac très élastique, le poisson globe peut ingurgiter très rapidement une énorme quantité d’eau et devenir une grosse boule »: cette phrase tirée de la vidéo sus-linkée réveille des souvenirs de papaye et me remplit (sic) de nostalgie…

Angaga: 3. les de Couleurs


Notre troisième famille est une famille à particule: 3. les de Couleurs. Tout est dans le nom. Frime de surface pourtant, car les couleurs disparaissent quand on gagne en profondeur….

Poisson-papillon à trois bandes, bisburu bibee, 14 cm


Girelle paon à taches d’encre, kaashi hikaa, 18 cm


Labre à trois bandes, hikaa, 14 cm


Beauclaire lanterne, hugu mas, 35 cm


Baliste bleu, vaalan rondu, 25 cm


Perroquet grand bleu, landaa, 70 cm

Angaga: 2. les Minimalistes


Chez les poissons le minimalisme est vécu de façons diverses, entre celui qui n’a pas la sobrieté heureuse et celui qui s’autorise une visite au spa (suivez mon regard). Ils font néanmoins partie de la même famille: les Minimalistes.


Poule d’eau, baiypolhi mas, 30 cm


Perche de sable pintade, lah nigoo alathandu, 20 cm


Poisson manège, goru vaali, 30 cm


Poisson-flûte, onugandu tholi, 1 m


Carangue bleue, fani handhi, 60 cm


Pompaneau lune, rindha vaali, 60 cm