Enfant-chef: le Téïmramisu

A 3 ans, on bâtit des maisons (en Duplo) comme papa mais on est encore trop petit pour boire son café: voici les plans pour un Téïmramisu à quatre étages et sans caféine !


Les grands pourront tremper les biscuits dans 100g de café bien fort et arroser le premier étage avec un peu d’Amaretto.


Recette sans oeuf: bien moins de vaisselle à faire et pas de salmonelles.


Malgré ses trente-quatres ans de plus, la tante donne le mauvais exemple… mais il n’est jamais trop tard pour apprendre !

Un granola, trois noms

D’un commun accord, on a associé le granola à la Nouvelle-Ecosse… Mais quel nom lui donner ?

Du granola, c’est un truc réconfortant à manger dans un fauteuil à bascule, à la campagne: Betsy’s Granola ?

Du granola, c’est un mélange de plein de trucs, parfait pour vider les fonds de placards: Micmacs Mix ?

Du granola, c’est un truc de hipster à acheter en vrac dans un magasin bio: Granicola ?

A nom versatile, recette versatile (feel free).


Pour un grand bocal: 300g de flocons d’avoines (ou autres flocons: en ce moment c’est 150g avoine, 100g sarrasin et 50g soja), 60g de noix, 60g d’amandes, 40g de noix de coco râpée, 30g de graines de tournesol, 30g de graines de courges, 20g de sésame, 3 cs de graines de lin brisées, 1 cc de canelle; 200g de compote de pomme, 3 cs d’huile de coco, 2 cs de sirop d’agave (ou de riz, ou de miel), le jus et le zeste d’un citron

Réduire 100g de flocons en poudre, couper grossièrement amandes, noix et graines de courge, puis mélanger avec le reste des ingrédients secs dans un grand saladier. Ajouter la compote, l’huile de coco fondue, le zeste et le jus du citron puis mélanger à nouveau. Repartir sur deux plaques et mettre au four (pas besoin de préchauffer) à 150° pour environ 40 minutes, remuer tous les quarts d’heure pour que le granola dore uniformément.


Recette adaptée de celle-ci.

C’est bien beau de rêver sur google earth, mais on peut voyager local: pas besoin d’aller jusqu’à Halifax pour voir des maisons colorées.

Quand je lis le mot « vibrant », je vois SoDoSoPa (ils tapent dans le mille, once again).

Précisons que les micmacs mangent plutôt du pain (à essayer aussi).

Crêpothérapie



Pieds-qui-trépignent, Estomac-qui-gronde et Tête-qui-dévisse: point d’Erinyes slaves ici, mais un état récurrent et heureusement traitable.

Pour la tête: de l’action, des stylos, une perspective d’évasion.

Pour les pieds: arpenter des contrées fantasmées, Petr Lovigin comme mise en bouche puis Sergueï Prokoudine-Gorski (qui photographia en 1909 ces trois jeunes paysannes) en plat de résistance.

Pour l’estomac, des crêpes au sarrasin.


Pour environ 7 crêpes (un repas pour deux): 350g d’eau, 175g de farine de sarrasin, 1 oeuf, une demi cc de sel, de quoi graisser la poêle (beurre, huile ou ghee selon vos croyances)

Mélanger l’oeuf, le sel et la farine. Ajouter peu à peu l’eau pour obtenir une pâte lisse et sans grumeaux. Laisser reposer pendant quatre heures au frais, ou pendant 5mn à température ambiante puis cuire comme des crêpes (quel insulte au lecteur c’eût été que d’expliquer ce procédé).


La recette vient de . Elle est française, j’espère n’avoir pas accouché d’un ligre culinaire.

Mangarita

Cathédrale Saint-Michel, Rikitea

Pour voyager en pensées, quand les avions ne volent plus.

Le cocktail de ce printemps est à base de curcuma. C’est en cherchant des informations sur ce tubercule (souligné-ondulé) que je suis tombée sur une île dont le nom me disait quelque chose…

Mangareva ?!

Mais oui, c’est bien de là que partent les bateaux pour Pitcairn !

En somme, nous faisons le chemin à l’envers, un verre à la main.


Pour une bouteille: un petit doigt de curcuma, un majeur de gingembre, un peu de poivre, un citron (vert de préférence) et un litre d’eau

En s’aidant d’une petite cuillère, peler curcuma et gingembre. En respectant chez nos tubercules la proportion d’un pour deux (cosmogonie personnelle et arbitraire), passer au blender 6g de curcuma, 12g de gingembre, le jus du citron, 7 tours de moulin à poivre et 1000g d’eau

Servir bien frais


le terme québecois pour « blender » est « mélangeur » (une question de moins pour aujourd’hui)

un peu de culture: le Dieu Rao et le curcuma

et un conte à lire avant de faire de beaux rêves

Du rouge et du noir

2019, nouveau hobby: la couture. C’est grand-maman qui serait fière. Sur une machine rose, bien sûr. Première réalisation, le top Garance.

Patron: Garance (Louis Antoinette).

Tissu: mélange de coton et de lin, gris chiné (un peu comme celui-ci)

Taille: 40 pour les épaules et le buste, 38 pour les hanches et la taille

Fil: coutures apparentes en fil rouge (code couleur pour les concerts du trio, et hommage à « Le Rouge et le Noir« , en cours de relecture)

Remarque: décolleté généreux…