Haarlem et le cake des fonds de tiroirs

Novembre, la brume, les feuilles mortes, le temps parfait pour une promenade nostalgique et virtuelle dans les rues de Haarlem, tranche de cake aux épices à la main.


Pour un moule à cake de 20 x 10 cm: 120g de farine de blé ou d’épeautre, 60g de farine de sarrasin, 150 g de sucre brun, 70g d’amandes moulues, 50g de cacao non-sucré, 6 cc d’épices pour pain d’épices, 1 cc de bicarbonate de soude (ou de poudre à lever), 1 pincée de sel, 100g de confiture, 50g de miel, 35g d’huile d’olive, 1 cs de purée d’amande, 2dl d’eau, 50g de gingembre confit

Préchauffer le four à 180°. Mélanger les ingrédients secs, sauf le gingembre. Incorporer les ingrédients liquides et bien mélanger. Couper le gingembre en petits morceaux et ajouter à la pâte. Verser dans le moule huilé et fariné. Cuire 45mn environ (le cake doit encore être un peu humide à coeur). Laisser refroidir. Ce cake est encore meilleur le lendemain, alors patience…


Le tour nostalgique commence à Station Haarlem, unique gare néerlandaise de style Art Nouveau. Traverser le Kenaupark et suivre le Kinderhuissingel/Leidsevaart jusqu’au Stadsschouwburg (théâtre municipal). Se restaurer/s’abriter du vent/de la pluie chez Willy’s Vis. Passer le pont, se promener dans le quartier de Leidsebuurt en regardant discrètement par les fenêtres sans rideaux.

Retour dans le centre, nieuwe Kerksplein, Korte Houtstraat (joli), Proveniershof et thé (ou plus) à la Hofje zonder Zorgen.

Pour poursuivre dans la nostalgie, dépenser son argent chez Dille & Kamille, et se finir à la bière au Café de Vijfhoek.


Parfaitement dans l’ambiance, un peu d’urbex dans une chouette prison et une usine de chocolat (où l’on met un nom sur les questions métaphysiques posées par une boîte de Kellogg’s).


Willy’s Vis, Wilsonsplein 23

Hofje zonder Zorgen, Grote Houtstraat 142A

Dille & Kamille, Anegang 46

Café de Vijfhoek, Wolstraat 20

Les crayons sur la table

Il y a les inconnus, voisins de wagon croqués à l’abri de mes lunettes de soleil, carnet planqué sur les genoux. Et il y a la bande du Drink and Draw, ou la possibilité de dessiner ses vis-à-vis les yeux dans les yeux et les crayons sur la table.


L’occasion de tirer un coup de chapeau à ce chouette podcast sur nos amis les hommes: Les couilles sur la table.

Du boudin pour Léon

León, capitale espagnole de la gastronomie 2018, met en octobre son boudin à l’honneur.

Peu disposée à saigner un porc à domicile, voici une version sucrée: des petits boudins pour Léon !


pour environ dix petits boudins: 60g de noisettes (grillées, ce sera encore meilleur), 45g de flocons d’avoine, 30g de cacao, 40g de miel, 20g de beurre de cacao, 15g d’huile de coco, 1/2 cc d’essence de vanille, 1/4 cc de piment en poudre, 1/4 cc d’épices pour pain d’épices, une pincée de sel

Réduire noisettes et flocons d’avoine en poudre. Dans un bol, mélanger avec le cacao, le miel, les épices et une bonne pincée de sel. Faire fondre au bain-marie le beurre de cacao et l’huile de coco.  Ajouter et mélanger. Prélever une boule de pâte de la taille d’une noix, former un petit boudin et déposer sur une assiette. Faire de même avec le reste de la pâte. Mettre au frais une demi-heure.


En faisant un rapide tour de ville (Google Earth, pêché mignon), j’ai survolé, non loin du Jardín de San Francisco, le Monumento a los donantes de Sangre. Pas de fleurs au porc inconnu, mais un coup de chapeau aux Espagnols, par ailleurs déjà champions du don d’organes.

On suit leur exemple, et on s’inscrit sur le tout nouveau registre national du don d’organes !


recette inspirée par les fudges du livre La pâtisserie crue, d’Ophélie Véron

Tallinn

Tallinn, un sauna et bien plus encore.

Boire et manger: Gustav Cafe pour monsieur, Boheem pour ces dames, Peatus pour les amis du rail

Faire des provisions: pain et beurre chez Muhu Pagarid

Pique-niquer: dans les jardins fleuris derrière le Château de Kadriorg ou au bord de la Pirita

Acheter des souvenirs: savons, livre (dans un joli sac) et T-shirt dans les boutiques de Telliskivi


Kalma Saun, Vana-Kalamaja 9a

Gustav Cafe, Vabriku 6

Boheem, Kopli 18

Peatus, Telliskivi 62

Muhu Pagarid, Poordi tn 3, Telliskivi 60a ou Kopli 1

Lilleaed (jardin des fleurs), A. Weizenbergi 33

Telliskivi Loomelinnak (Creative City), Telliskivi 60a

 

 

Helsinki

Acheter un piknik au marché de Hakaniemi, le manger sur un des gros rochers semés dans la ville (j’aime bien celui sous lequel est creusée l’église Temppeliaukio), suer au sauna Arla puis se réhydrater au pub Sirdie (jukebox & backgammon).


Hakaniemi kauppahalli, Hämeentie 1a

Temppeliaukion kirkko, Lutherinkatu 3

Sauna Arla, Kaarlenkatu 15

Pub Sirdie, Kolmas linja 21

 

Jeu de main, jeu de rouquin

 

Il est des rencontres merveilleuses.

Celle il y a bientôt un an d’un mignon petit rouquin, né non pas comme tout le monde dans un chou mais dans une rose.

Celle ensuite d’un bloc de balsa dans un magasin au printemps.

De là est venue l’idée d’un jeu de blocs en bois, préservant les oreilles parentales et les parquets vitrifiés, pour fêter le premier anniversaire de La Rousseur.

 

La Sainte Famille

 

Rhino/ Poulpo/ Dino

 

Girafe/ le bon roi Crapaud-vert a mis ses couverts à l’envers/ Zèbre

 

Cochon/ Manchot Junior/ Kangourou

 

Cadavre exquis en trois dimensions